Christopher Colombo de Claudine Desmarteau

 

Christopher Colombo, Claudine Desmarteau, Albin Michel jeunesse, 3 octobre 2016.

christopher

À partir de 11 ans

Présentation de l’éditeur :

Un roman d’humour noir, pour les accros de playstation ! « Christopher Colombo a du pain sur la planche : une méchante mission d’exploration à accomplir au péril de sa vie. Des kilomètres de routes semées d’embuches à se coltiner, des ponts suspendus à emprunter, des adversaires redoutables à zigouiller, etc. ». Mais pour le moment il a remis sa mission au lendemain et vient d’exploser son score sur Flappy Birds. Lorsqu’il ouvre son frigo, il ne s’attend donc pas être embarqué par un saucisson à propulsion dans des mondes aussi barrés que dangereux, et qui ressemblent étrangement à ceux de son jeu…

Mon avis :

Nouvelle nouveauté (!) de Claudine Desmarteau, qui enchaîne les livres en cette rentrée 2016. Après Transforme-toi chez Flammarion, voici Christopher Colombo, chez Albin Michel. Elle y revient à sa cible favorite, les garçons à l’adolescence, dans un livre illustré décalé, drôle et tout en second degré, servi par ses magnifiques dessins en noir et blanc. Christopher est un garçon comme les autres, marié avec son canapé et sa console. Jouer c’est bien beau, mais il faut penser à se nourrir. Sauf que son frigidaire ne contient plus qu’un saucisson… un saucisson rebelle et supersonique qui l’entraîne dans le monde d’au-delà du frigo !

Explorateur des temps modernes, Christopher Colombo nous invite à une aventure parodique, prétexte à une balade dans l’univers imaginaire des adolescents, fait d’amitiés fulgurantes, de rêves de femmes et de jeux vidéo. Sur ce ton mordant et irrévérencieux qu’on lui connaît, avec son humour féroce et sa tendresse vis-à-vis de ses héros, Claudine Desmarteau décrit un personnage de garçon naïf, au caractère anesthésié, qui ne voit pas plus loin que son saucisson, la métaphore est évidente. Il traverse un univers peuplé de cannibales, d’ascètes, de cow-boys et d’extraterrestres, qu’il ne comprendra jamais, uniquement préoccupé par son saucisson et son retour chez lui.

Ce livre illustré qui joue avec les codes de l’album est, comme toujours avec l’auteur, à mettre entre toutes les mains, des adolescents comme des adultes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s