Haut
C’est mon frère de Lénia Major et Claire Vogel - L’Écume des Livre
fade
2976
post-template-default,single,single-post,postid-2976,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow child-child-ver-1.0.0,flow-ver-1.3.6,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
L’Écume des Livres / Albums et petite enfance  / C’est mon frère ! de Lénia Major et Claire Vogel
C’est mon frère

C’est mon frère ! de Lénia Major et Claire Vogel

C’est mon frère ! Lénia Major (texte) et Claire Vogel (illustrations), éditions du Ricochet, 28 octobre 2016

A partir de 3 ans

C’est mon frèrePrésentation de l’éditeur :

Un jeune panda a pour frère un minuscule dinosaure. Ils n’ont rien en commun physiquement, pourtant leurs parents leur font les mêmes câlins, ils aiment les mêmes histoires et les mêmes jeux. Tous deux adorent la chantilly et détestent les épinards.

Mon avis :

Doit-on se ressembler physiquement pour être frère ? Dans cet album Lénia Major nous conte avec beaucoup de tendresse l’histoire de deux frères pourtant très différents : l’un est poilu et grand, c’est un panda ; l’autre est minuscule et vert, c’est un dinosaure. Ils vont prouver à leurs amis qu’ils partagent les joies, les bêtises, les rires et aussi les chagrins. Ils vivent dans la même maison, partagent l’amour de leurs parents. Le grand frère rassure le plus petit lorsqu’il fait un cauchemar, l’aide à nouer ses lacets. Ils sont là l’un pour l’autre dans l’apprentissage de la vie. Ils sont solidaires et prouvent que même en étant un peu différents, on peut s’aimer infiniment et être frères. Une très belle histoire à raconter aux enfants à partir de trois ans, qui parle des différences, de l’amitié, de la famille, de la fraternité et où chacun trouve sa place. Claire Vogel illustre parfaitement cet album. Elle rend les animaux attachants et remplit d’émotion le regard des petits et des plus grands.

 

Stephane Manfredo
Pas de commentaires

Laisser un commentaire