Haut
Le Vilain petit canard (ou presque) - L’Écume des Livres
fade
3929
post-template-default,single,single-post,postid-3929,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow child-child-ver-1.0.0,flow-ver-1.3.6,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
L’Écume des Livres / Albums et petite enfance  / Le Vilain petit canard (ou presque)
Le Vilain petit canard

Le Vilain petit canard (ou presque)

Le Vilain petit canard (ou presque), René Gouichoux (texte) et Rémi Saillard (illustrations), Nathan, 19 janvier 2017

A partir de 6 ans

René Gouichoux

Présentation de l’éditeur :

Omar Canard vient de déménager et découvre sa nouvelle école. Mais le petit garçon a bien du mal à se faire des amis : les autres enfants jouent au foot, lui préfère la danse classique… Un soir, en rentrant après l’école, il passe près du lac et voit pour la première fois des cygnes. Les majestueux animaux lui inspirent une chorégraphie sur le lac. Omar en est sûr : en le voyant danser, ses camarades de classe vont enfin l’accepter !

Mon avis :

Omar Canard qui vient de déménager découvre sa nouvelle école. Les enfants ne sont pas tendres avec lui : certains se moquent de son nom de famille qui les fait rire et lorsque d’autres lui proposent de jouer au foot, il refuse. Il préfère la danse classique. En rentrant de l’école, il passe par le lac et découvre des cygnes majestueux. Il n’a plus qu’une envie : danser avec eux ! Arrivé chez lui, il a une idée afin d’impressionner ses camarades de classe. En le voyant danser sur le lac, il se fera accepter par les autres ! René Gouichoux détourne le conte du Vilain petit canard afin de l’adapter dans une histoire moderne. Et d’aborder des thèmes importants : comment assumer ses différences et comment peuvent-elles devenir une force ? Les couleurs franches et le trait de Rémi Saillard s’accordent parfaitement au texte, le lecteur ne peut que s’attacher à Omar Canard ! Une jolie histoire actuelle pour sensibiliser les jeunes lecteurs sur la moquerie et les différences qui existent dans une école. Cette histoire s’adresse aux enfants dès 6 ans. Le texte est très court et simple. Cette série (ou presque) fait partie des premières lectures, à lire en tandem : un adulte lit le texte principal et l’enfant lit les bulles. En proposant deux niveaux de difficultés facile et très facile, chaque enfant pourra appendre à lire à son rythme tout en passant un moment privilégié avec l’adulte. D’autres titres existent dans la même série, à découvrir : Le petit chaperon rouge (ou presque), Blanche-neige (ou presque), Cendrillon (ou presque).

 

Réné Gouichoux

 

Stephane Manfredo
Pas de commentaires

Laisser un commentaire