Haut
Le Monde secret de Sombreterre T.1 : Le Clan perdu, Cassandra
fade
4204
post-template-default,single,single-post,postid-4204,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow child-child-ver-1.0.0,flow-ver-1.3.6,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
L’Écume des Livres / Littérature jeunesse  / Sombreterre T.1, Le Clan perdu
Sombreterre

Sombreterre T.1, Le Clan perdu

Le Monde secret de Sombreterre T.1 : Le Clan perdu, Cassandra O’Donnell, Flammarion jeunesse, 8 avril 2016

A partir de 10 ans

Sombreterre

Présentation de l’éditeur :

Victor est un petit garçon assez solitaire. Il a été adopté et ne s’entend pas très bien avec sa famille. Il aimerait connaître ses origines. Un jour, une petite fille, Aliana, vient le chercher et lui annonce qu’il est celui qui pourra sauver son monde : le monde de Sombreterre, monde des esprits et des fantômes, dont il est originaire. Avec elle, Victor part affronter son destin.

Mon avis :

Le Monde secret de Sombreterre est la nouvelle série de fantasy pour la jeunesse de Cassandra O’Donnell, qui s’inscrit dans la lignée de Malenfer par sa faconde. Mais la comparaison s’arrête là : nouvelle série, nouveaux personnages, nouvel univers. Alina est une adolescente presque comme les autres. Presque, parce qu’elle vient sur la Terre à la recherche d’un garçon au destin de sauveur. Elle effectue ses premiers pas dans la peau de la nouvelle de la classe, dans le collège où est scolarisé Victor, un adolescent presque comme les autres. Presque, parce qu’il voit des fantômes et même l’animal étrange qui ne la quitte pas, alors qu’il est invisible aux autres. Commence alors une histoire qui balance entre fantastique et humour ; Alina ne connaissant rien de la Terre multiplie les comportements cocasses, alors que Victor, fort de ses pouvoirs a tout de celui qu’elle est venue chercher. Elle va donc le former à lutter contre les zombreurs, de terribles créatures qui menacent le monde de Sombreterre et sont à ses trousses. Plein de suspense, le récit met l’accent sur l’apprentissage des pouvoirs de Victor et la lutte contre ces créatures. S’il est rythmé, il est surtout réjouissant, l’accent étant mis sur les bizarreries d’Alina. Les personnages secondaires contribuent à la légèreté du roman, Lucas, est agaçant mais ne la laisse pas insensible, sans oublier l’amour naissant entre Victor et Lucie. On pourra regretter que l’histoire n’avance pas plus dans ce premier tome. L’auteur tient néanmoins en haleine le lecteur en distillant petit à petit les éléments de l’univers de Sombreterre ; on y apprend qu’Alina est un des cinq Gardiens de son monde, seuls capables de repousser les créatures maléfiques qui menacent de les submerger, qu’il existe des chasseurs d’ombre, etc. Le récit est accompagné des très belles illustrations de Jérémie Fleury, un véritable plus pour une nouvelle série qui démarre bien !

Stephane Manfredo
Pas de commentaires

Laisser un commentaire