Haut
Trois histoires de Lou P’tit loups, Antoon Krings - L’Écume des Livres
fade
2974
post-template-default,single,single-post,postid-2974,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow child-child-ver-1.0.0,flow-ver-1.3.6,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
L’Écume des Livres / Albums et petite enfance  / Trois histoires de Lou P’tit loups, Antoon Krings
trois-histoires-de-ptit-loup

Trois histoires de Lou P’tit loups, Antoon Krings

Trois histoires de Lou P’tit Loup, Antoon Krings, Gallimard Jeunesse, 4 novembre 2016

A partir de 3 ans

Lou p'tit loupPrésentation de l’éditeur :

Lou p’tit Loup est jaloux : c’est le printemps des naissances et des premières sorties en famille. Comme tous les ans, les habitants de la forêt se retrouvent pour présenter leurs petits. Et Lou court tout joyeux de l’un à l’autre, car il ADORE les bébés ! Enfin… ceux des autres, car le jour où ses parents lui présentent son petit frère, le ciel lui tombe sur la tête ! Lou se trouve très bien tout seul. Alors pourquoi ne pas déposer ce vilain bébé au pied d’un arbre, pour faire le bonheur d’une famille qui n’en a pas ? Mais très vite il en a gros sur le cœur et il lui tarde de retrouver son Loulou ! Avoir un petit frère, n’est-ce pas une autre façon de devenir grand ? Lou p’tit Loup et le grand méchant Loup : quand on est un tout P’tit Loup, quoi de plus excitant que de jouer au Grand Méchant Loup, de faire peur à ses amis et de « croquer » à pleines dents ses parents qu’on aime tant ! Seulement voilà : se retrouver seul en forêt, à la nuit tombée, n’est-ce pas se jeter dans la gueule du… loup ? Toutes ces branches qui craquent, ces ombres qui surgissent de partout, et il est déjà si tard ! Et voilà notre Petit « Méchant » Loup qui réclame sa… MAMAN en pleurant ! Par chance, la nuit, tous les animaux sont gris, mais bien plus gentils qu’il n’y paraît dans le noir ! Lou p’tit Loup et la bergère : intrépide et joyeux, le nouveau personnage d’Antoon Krings est un petit loup très curieux, qui vit avec ses parents au plus profond de la forêt. Mais Lou P’tit Loup a soif d’aventures et manque d’amis. Attendri par la bergère que son père a capturée, il s’enfuit avec elle.

Mon avis :

Antoon Krings, auteur et illustrateur français connu pour ses Drôles de petites bêtes, enchante depuis 2013 les jeunes lecteurs avec son autre série, Lou P’tit Loup. Sur le thème devenu aujourd’hui classique du monstre gentil et peureux, il écrit des histoires pleines d’humour qui font la part belle au processus d’apprentissage ; son héros découvre et s’approprie les mêmes aptitudes que son lecteur au même moment.

 

 

Lou P’tit Loup et la bergère :

Dans cette première histoire, les enfants font la connaissance d’un jeune louveteau qui porte le doux prénom de Lou. Curieux, intrépide et très gourmand, il vit dans une tanière avec ses parents au plus profond de la forêt et n’a pas peur des humains. Lorsque son papa revient avec une petite bergère pour festoyer, Lou ne pense qu’à jouer avec elle. Peu à peu les deux amis deviennent inséparables et décident de partir ensemble. Antoon Krings nous offre des illustrations pleines de tendresses qui rappellent les contes d’autrefois. Les puristes y reconnaîtront immédiatement son style et sa « patte » qui nous ramène aux grands illustrateurs anglo-saxons comme Béatrix Potter ou John Tenniel. Dans cette histoire d’amitié, l’auteur fait la part belle aux préjugés : Les loups ne font pas tous peur aux enfants et ne sont pas tous méchants ! L’auteur veille à y employer un vocabulaire bien choisi, accessible sans être bêtifiant, qui fourmille des notes d’humour qui caractérisent ses albums. Le livre est publié dans le même format que Les Drôles de petites bêtes, avec des illustrations pleine page. C’est déjà un must chez les enfants à partir de trois ans.

 

Lou P’tit Loup et le grand méchant loup :

Lou P’tit Loup a de quoi être fier, avec ses dents qui ont poussé ! Il fait semblant de croquer ses parents puis part seul dans la forêt, car il veut jouer au grand méchant loup. Malgré la nuit qui tombe et les mises en garde de son papa, il essaie de se rassurer. Mais qu’importe, il joue à bondir de sa cachette pour faire peur aux autres animaux, s’imagine qu’il va manger le petit chaperon rouge et les trois petits cochons. Il est si fier de faire peur ! Mais son jeu n’amuse pas ses amis qui en sont victimes. Alors, ils se cachent et le laissent seul. Cette fois, il fait de plus en plus noir, des branches craquent, des ombrent surgissent. Jouer au grand méchant loup, la nuit, est-ce vraiment une bonne idée ? Lou est perdu, il est seul et réclame les bras de sa maman. Le hérisson, le hibou, la chauve-souris et le crapaud qui sortent pour chasser semblent impressionnants, mais heureusement, la plupart des animaux de la forêt ne sont pas dangereux ! Dans cette deuxième histoire de Lou P’tit Loup, les enfants sont plongés au cœur des bois face aux peurs qui hantent leurs rêves : la peur du noir, la peur de se retrouver seul, la peur du grand méchant loup… Les illustrations d’Antoon Krings, par moment sombres, accentuent l’angoisse. Nul doute qu’elles feront frissonner les plus jeunes.

 

Lou P’tit Loup est jaloux :

Lou P’tit loup aime tous les bébés animaux. Lorsqu’il apprend que sous le ventre de sa maman se cache en réalité un bébé et qu’il va être grand frère à son tour, c’est la catastrophe ! Il est très bien tout seul, et ne veut ni un frère ni une sœur. Parti bouder dans sa chambre, il réfléchit à un moyen de se débarrasser de l’intrus. Profitant d’un moment d’inattention de ses parents, Lou P’tit Loup prend le bébé et l’emmène dans les bois. Il veut l’abandonner au pied d’un arbre, sûr qu’il rendra heureux une famille qui n’a pas d’enfant. Mais très vite il se rend compte de son erreur et fait demi-tour. Lou P’tit Loup est jaloux est une histoire tendre, joliment illustrée, pour parler de la jalousie que peut ressentir un enfant lors de l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur. Un livre comme support pour mieux accepter la naissance d’un nouveau bébé, c’est aussi montrer à l’enfant que les émotions qui le traversent, la colère, la tristesse et l’angoisse, sont naturelles quand un nouveau né entre dans la famille, c’est l’autoriser à les ressentir sans culpabilité

 

Antoon Krings Wikipedia

Stephane Manfredo
Pas de commentaires

Laisser un commentaire